LAZARE, Véronika Soboljevski, Ella Benoit

Filles Faust

Théâtre
Jeudi 29 juillet à 22h00
Le Satellite (19 rue Edouard Robert)
Samedi 31 juillet à 22h00
Au Bon Coin (40 rue Claude Decaen)
Durée
30mn
Les Filles Faust traversent la nuit à la recherche de la métaphysique et du secret des coeurs. Elles affrontent les dragons des mondes et retrouvent les trésors perdus, elles entaillent partout les rêves comme des corps et des bijoux. Dans le soir, les Filles Faust viennent comme un danger, affronter la proie des vertiges et de la société. Le délire rythmique des Filles Faust traverse la ville par les limbes de l'inconscient, entre le monde réel et celui des chimères. Filles Faust, évadez-nous, et portez-nous aux pulsions primitives de nos amours !

Ecriture, conception : Lazare

Interprétation: Véronika Soboljevski et Ella Benoit, avec des interventions de Lazare


VÉRONIKA SOBOLJEVSKI - musicienne et compositrice
Formée au Conservatoire d'Avignon, elle y obtiendra ses prix de violoncelle, contrebasse et musique de chambre, tout en s'initiant à l’improvisation. En 2004 elle intègre la Cie de nouveau cirque Adrien M (au- jourd’hui Adrien M / Claire B) et compose la partition qu'elle interprète au violoncelle du spectacle Conver- gence 1.0. Le spectacle, lauréat Jeunes Talents Cirques 2004 est crée au Manège de Reims, et fera le tour du monde pendant cinq ans. Dès lors elle se consacre à la composition, à l'interprétation et à la composition de bandes-son au sein de spectacles d'art vivant, tout en continuant d’explorer les musiques classiques et baroques au sein d’orchestres et ensembles de musiques de chambre. En 2015 elle compose une musique du film L'Etape du Papillon de Jérôme Huguenin Virchaux, et joue sur la bande-son du film Almaliza de Ma- demoiselle L, sélectionné au festival du nouveau cinéma de Montréal. Depuis 2017, elle participe à la création des spectacles Sombre Rivière et Je m’appelle Ismaël de l’auteur et metteur en scène, Lazare.

ELLA BENOIT - actrice et musicienne
Elle commence le théâtre dans la cie-école Le Théâtre du Fil, espace interdisciplinaire qui allie le théâtre et la réinsertion sociale. Elle s’y forme autant comme animatrice que comme comédienne. En 2014, elle y rencontre le poète metteur en scène Lazare. En 2017, après un stage avec Dieudonné Niangouna, elle part au Congo Brazzaville pour le fest Mantsina sur scène, écrire et mettre en scène Itinéraires/Itinérances, avec les habitants du quartier MakéléKélé. Elle s’installe ensuite dans l’Allier, et y fonde le collectif ChienMangeChien, collectif de théâtre, mais aussi de musique, performance, et plus largement, d’évènements, cherchant à sortir la culture des lieux où on l’attend. En janvier 2019, elle rejoint une saison la troupe d’interprètes permanents du Préau CDN Normandie, à Vire, sous la direction de Lucie Berelowtisch, où elle travaille avec Marcial Di Fonzo Bo, Sylvain Jacques, Dan Artus, Yoann Thommerel. Depuis elle décide de concentrer sa pratique autour de l'écriture théâtrale et poétique, et continue son travail de comédienne avec des auteurs comme Jeremie Fabre et Clémence Weil, tout en entamant son propre travail d'écriture, poétique et musical. Son prochain spectacle, Alors, la Forêt, essaie performance autour du free party, sera créé en juin 2021 à l’occasion du festival Lyncéus, mes par Bachir Tlili.     

LAZARE
Né en 1975, Lazare est auteur, improvisateur, metteur en scène, et réalisateur.
À l’âge de 20 ans, il intègre le Théâtre du Fil (théâtre école, partenaire de la P.J.J. protection judiciaire de la jeunesse fondée par Jacques Miquel)
En 1997, Il franchit les portes du Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis pour rejoindre l’équipe des jeunes ouvreurs de salle. Depuis, il n’a plus quitté les plateaux, écrivant ses premières pièces et multipliant les rencontres avec des metteurs en scène tels que François Tanguy, Claude Régy ou Stanislas Nordey qui l’invite en 2000 à rejoindre l’École du Théâtre National de Bretagne.
Le chemin de l’écriture passant d’abord par l’oralité, Lazare développe depuis toujours une pratique de l’improvisation seul ou accompagné de musiciens. Entre 2006 et 2010, il est régulièrement l’invité du festival « La voix est libre » aux Bouffes du Nord à Paris. Son duo avec le musicien Benjamin Colin Les chambres de hasard participe au projet franco-malien de la Fondation Royaumont « Du griot au slameur » (oralités anciennes-oralités urbaines, avec Balaké Sissoko), ainsi qu’à « Tumulus, chemin géo-poétique », voyage-rencontre en Europe de l’est. À cette occasion, il fait la connaissance du chorégraphe Josef Nadj qui l’invite à danser dans le spectacle Cherry Brandy.
En 2008, Lazare fonde sa compagnie VITA NOVA et réunit autour de lui une constellation cosmopolite d’interprètes pluridisciplinaires (parmi lesquels l’actrice Anne Baudoux à qui il confie la gouvernance de la compagnie). Il se concentre alors à la réalisation d’une première trilogie, l’épopée d’une famille entre France et Algérie, un théâtre avant tout poétique et musical dont les motifs principaux sont la mémoire refoulée et les trous de l’histoire de France : Passé - je ne sais où, qui revient (2009) évoque les manifestations de Guelma en Algérie en mai 1945 ; Au pied du mur sans porte (2011) chemine sur la trajectoire d’un enfant dans une banlieue française; Rabah Robert - touche ailleurs que là où tu es né (2013) part sur les traces d’un père, de la conquête coloniale à la guerre d’Algérie.
En 2014, Lazare s’éloigne de la grande fresque épique pour créer avec une circassienne et quelques interprètes Petits contes d’amour et d’obscurité (figurant au palmarès des meilleurs spectacles de cette année-là pour le journal Les Inrockuptibles)
En 2017, en partenariat avec le Théâtre National de Strasbourg, Il commence une nouvelle série théâtrale, musicale et cinématographique avec Sombre rivière, un cabaret mené tambour battant pour conjurer les idéologies mortifères après les attentats de Paris (Théâtre du Rond-Point, Paris), suivi en 2019 de Je m’appelle Ismaël, pièce d’anticipation et manifeste de résistance de l’image poétique. (Théâtre de la Ville de Paris, Théâtre 2 Gennevilliers)
En 2022, Cœur Instamment dénudé sera le dernier spectacle de cette trilogie.
Lazare a reçu pour l’écriture de ses pièces des encouragements et bourses de création du Centre National du Livre, du Centre National du Théâtre (Artcena), de l’association Beaumarchais-SACD. En 2011, Au pied du mur sans porte figurait au palmarès des finalistes du Grand prix de l’œuvre dramatique du Centre National du théâtre (Artcena).
Les textes des pièces ont été édités par Voix Navigables puis Les Solitaires Intempestifs.
En 2017, Lazare et la danseuse chorégraphe Jann Gallois sont les invités d’un Sujet à Vif, programme de performance de la SACD et du Festival d’Avignon. Ils présentent L’éclosion des gorilles au cœur d’artichaut.
En 2020 le duo se retrouve pour Éros en confinement, une série de performances sur le mythe de Psyché sur le parvis de l’Espace Cardin, dans le cadre de Un été particulier à Paris. Lazare encadre régulièrement des ateliers de médiation artistique pour amateurs.
En 2016 il inaugure la Troupe Avenir au TNS à Strasbourg, une immersion dans le monde du théâtre pour 20 jeunes de 16 à 25 ans venant de tous horizons sociaux culturels et n’ayant jamais eu l’occasion de découvrir cette pratique artistique. Dans une volonté de partage de sa pratique et de transmission, Lazare intervient à l’école du Théâtre National de Strasbourg auprès des élèves acteurs, régisseurs et scénographes (2016, 2018 et 2020) et au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique-CNSAD (2019). Sensible à l’égalité des chances, il est membre du jury du concours d’entrée du CNSAD en 2020.